Histoire de la communication

L'histoire de la communication est aussi ancienne que l'histoire de l'humanité. Depuis les origines, l'homme a eu besoin de communiquer. Pour cela il mit au point des codes, des alphabets et des langages. Parole, gestes de la main, signaux de fumée, tam-tam, document écrit... tout était bon pour véhiculer le message.

Les humains ont toujours voulu communiquer plus vite et plus loin.

Dans l’Illiade, Homère parle de feux signalant l'approche d'une flotte venue aider les assiégés. Dans Agamemnon, Eschyle donne même le détail des relais lumineux utilisés : ils étaient situés au sommet de montagnes, telles que le mont Athos, le mont Cithéron, le mont Egiplancte, etc.; en tout 8 bonds couvrant quelque 550 kilomètres.Les Grecs, en utilisant des flambeaux disposés de façon à indiquer les lettres de l'alphabet (grâce à un code établi), communiquaient, au temps d'Alexandre, de l'Inde à la Grèce, en cinq jours.

Au VIème siècle de notre ère, les Chinois utilisèrent, pendant le siège de Nankin, des cerfs-volants munis de lampes pour transmettre des signaux.

Les Gaulois, écrit Jules César dans " La guerre des Gaules ", avec la voix, de champ en champ, pouvaient transmettre une nouvelle à 240 km de distance en une journée.

 

Mais l'histoire des télécommunications fut marquée par le contexte politique et social.

En 1464, ce fut la création de la Poste royale par Louis XI.

En 1794 Chappe propose le télégraphe optique (tours avec des bras articulés dont la position codifie l'alphabet). Ce projet plut en raison de la rapidité de transmission par rapport aux messages transportés par cheval. La nouvelle annonçant la reprise du Quesnoy, prélude à la victoire de Valmy, fut le premier message transmis. Le réseau optique va s'étendre sous le Directoire puis sous l'Empire.


Mais ces différents mécanismes de transmission avaient leurs inconvénients. Les signaux sonores et visuels ne pouvaient pas être utilisés sur des longues distances et dans n'importe quelle condition. Le document écrit transmis par des messagers mettait trop de temps à arriver.

Ce n'est qu'avec la "fée électricité" que le télégraphe électrique vit le jour avec P. Shilling (1832). Un nouveau code télégraphique fut établi par S. Morse (1837) et l'administration du télégraphe fut créé, rattachée au Ministère de l'intérieur et placée sous monopole d'Etat..

Mais le télégraphe électrique ne fut pas imédiatement adopté en raison de la fragilité de son installation par lignes aériennes qui étaient l'objet de sabotages. Les rivalités entre la Poste acheminée par convois et le télégraphe marquaient la concurrence entre deux types de communication.

D'autre part, le télégraphe intressait les milieux économiques et en 1851, Napoléon III accepte que l'usage du télégraphe soit généralisé tout en conservant le contrôle du réseau. C'est à cette date que le télégraphe prit son essor.

1865 : Création de l'Union Internation du Télégraphe (UIT) et en 1866, la pose d'un câble télégraphique transatlantique fut tenté mais ce fut l'échec.

En 1879, le Ministère des postes et des télégraphes fut créé.

En 1854, un premier projet de téléphone fut proposé par F. Bourseul mais il fallait attendre 1876 pour qu'un brevet soit déposé par G. Bell. Le téléphone est né mais on ne voyait pas son intérêt.Ce sont les sociétés privées qui se sont occupées de développer le téléphone jusqu'en 1989, date à laquelle le gouvernement nationalisa la Société française du téléphone. Il fut rattaché au Ministère des P et T.

L'étude sur la propagation des ondes va faire de très importants progrès: Lois de l'électromagnétisme (J. Maxwell - 1860), Ondes radioélectriques (H. Hertz - 1887), Radiodiffusion (W. Crooker - 1892)...

En 1896, la première liaison de TSF fut établie par G. Marconi.

En 1915, le téléphone automatique apparaît.

En 1917, E. Baudot développe un nouveau système télégraphique.

La première moitié du vingtième siècle va voir apparaître et s'institutionnaliser la radiodiffusion, la télévision, le radar, le télex et le téléphone. De multiples réseaux vont se développer. La radiodiffusion fut rattaché au Ministère des P et T. Un conseil supérieur des PTT fut mis en place et en 1941 la France créa la Direction générale des télécommunications (DGT). Au niveau international, ce fut la création en 1932 de l'UIT (Union Internationale des Télécommunications).

Il faut souligner que le terme "Télécommunications" n'a été défini qu'en 1932 à la conférence internationale de Madrid : "Toute communication télégraphique ou téléphonique de signes, de signaux, d'écrits et de sons de toute nature, par fil par radio ou autres systèmes ou procédés de signalisation électriques ou visuels (sémaphores)". A Atlantic City, en 1947, les relations entre l'ONU et l'UIT furent précisées et une nouvelle définition fut donnée à "Télécommunications" : "On entend par télécommunication toute transmission, émission ou réception de signes, de signaux, d'écrits, d'images, de sons ou de renseignements de toute nature par fil, radioélectricité, optique ou autres systèmes électromagnétiques".

En 1943, le premier calculateur électronique fut construit. C'est le début de l'ère du traitement électronique de l'information: l'Informatique.

Pour pouvoir étendre rapidement la couverture de télécommunications, La France, la Grande Bretagne et les Etats-Unis confièrent à "Bell Telephone Laboratories" la construction du satellite de télécommunications : Telstar qui fut lancé le 10 juillet 1962.

En 1974, pour pouvoir utiliser le réseau téléphonique pour la transmission des données, les laboratoires Bell développèrent les premiers modems.

Les moyens de télécommunications vont être utilisés pour relier les équipements informatiques mettant à jour un nouveau réseau : le réseau informatique.

Avec la numérisation de l'information, la convergence de la téléphonie, du multimédia et de l'informatique devint une réalité. Cela eut un impact sur l'organisation de l'entreprise qui se centre de plus en plus autour de son Système d'Informations en réunissant toutes ces technologies au sein de ce qu'on appelle communémént les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication).

L'étude de la communication s'est concentrée au début autour de l'étude des systèmes de transmission et des équipements de transmission. Mais à partir des années 1970, avec la mise en oeuvre des réseaux de données, les aspects protocolaires et architecturaux prirent le pas. Progressivement, les services de communication se multiplièrent et devinrent l'objet d'étude eux-mêmes. Ainsi, Télécommunications, Réseaux & Services furent les trois axes de développement de la communication.



Tous droits réservés
© 2002 Université Paul Sabatier (Toulouse III)
André Aoun